Bandeau
Nature Québec
Les splendeurs de la nature sauvage

Au menu du blogue, la nature du Québec au fil des saisons, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

La Rainette crucifère du Nord

Grande comme une pièce de 25 cents, elle anime nos soirs de printemps avec son chant caractéristique : pe-ip, pe-ip, pe-ip.

Article mis en ligne le 9 avril 2010
dernière modification le 27 décembre 2015

par Christian
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

La rainette crucifer du Nord ou Pseudacris crucifer est une grenouille minuscule est une espèce d’amphibien de la famille des Hylidés de la taille d’une pièce de 25 cents. Très difficile à apercevoir, elle se cache au printemps dans les herbes mortes, les typhas desséchés, les carex... Le mâle pousse son cri strident pour attirer les femelles tôt au printemps. Les femelles, attirées par les chants, vont vers les mâles qui rivalisent pour avoir le plus beau chant dans une cacophonie stridente à la limite du supportable tellement le son est fort lors que l’on est proche. Là où cela devient drôle, c’est que des mâles, rusés et mauvais chanteur, se cachent à proximité des mâles chanteurs les plus remarquables et leur piquent les femelles attirées par leurs chants ! La reproduction terminée, les rainettes vivent perchées dans des arbres. La femelle pond un millier d’œufs, un à un. La femelle pond 1000 œufs environ, un à un, dans la végétation aquatique. Les têtards grandissent vite et finissent leur développement entre juillet et septembre. Cette grenouille essentiellement arboricole se nourrit de petits insectes, araignées, moucherons, moustiques... Il arrive en été ou en automne qu’elle pousse de temps la chansonnette.

Au Val à l’âne, nous avons dans des mares temporaires ou permanentes, deux colonies de rainettes crucifères et leurs chants printaniers nous charme et annonce la venue de l’été. Nous avons renaturalisés les mares pour faciliter leur reproduction et leur permettre d’y trouver des conditions de vie optimales.

auteur Well Tea - Wikimedia Commons

photo wikipedia

P.S. :

Page lu 13 715 fois sur l’ancien site.


Forum
Répondre à cet article

Au fil des saisons

Évènements à venir

Actualités

0 | 4 | 8

La couleuvre d’eau - Nerodia sipedon sipedon

La couleuvre d’eau peut atteindre des longueurs de 1,1 en moyenne au Québec (...)

Fête Amérindienne du Pontiac

Activités traditionnelles et spirituelles

Vendredi 4 août 1977 (...)

Aurores boréales dansantes

Je reçois les alertes des sites de météo spatiale concernant les apparitions (...)

Le Porc-épic d’Amérique (Erethizon dorsata)

C’est le printemps, les rivières sont en crue partout, car il a beaucoup plu. (...)



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2017 © Nature Québec - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22
Hébergeur : Voillemont Christian