Bandeau
Nature Québec
Les splendeurs de la nature sauvage

Au menu du blogue, la nature du Québec au fil des saisons, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

La pêche dans le Pontiac

L’outaouais et en particulier le Pontiac est une destination privilégiée pour la pêche de certaines espèces mythique comme le Maskinongé. On y trouvait il y a 20 ans en abondance le grand brochet, les achigans et quantité d’autres espèces intéressantes pour la pêche sportive comme le doré. Même si la pêche est devenue plus difficile, on peut encore faire de belles captures.

Article mis en ligne le 12 janvier 2016

par Christian
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Dans la région, 4000 lacs et cinq belles rivières dont la majestueuse rivière des Outaouais sont mes terrains de jeux.

J’habite au bord d’une petite rivière qui se jette dans la rivière des Outaouais. La petite rivière s’élargit et forme une vaste zone humide avec des nénuphars et des roselières et forme un écosystème très riche. Ce marais se jette après quelques méandres dans la rivière des Outaouais.

Dans la rivière des Outaouais, je pêche :

 - Les Barbues de rivières

La rivière abrite une importante population de barbues de rivières de bonne taille. Les pêcher est un vrai plaisir, car elles sont très combatives et souvent de bonne taille. Facile à attraper en pêchant à fond avec un vers, un méné mort, la barbue de rivière est le plus gros poisson-chat du Canada. Elle a une chair excellente et peut peser jusqu’à une dizaine de kilos. Celle que nous attrapons ici font le plus souvent entre 3 et 6 kg.

  Le brochet

Les brochets sont moins nombreux qu’avant dans la rivière des Outaouais et en attraper est relativement facile à condition de bien connaître leurs mœurs et leurs habitudes.
En fonction des saisons et de la météo, des phases de la lune, j’utilise des techniques de pêche différentes et il est bien rare de revenir bredouille.
Les prises oscillent entre 45 cm et 60 cm fréquemment et plus rarement jusqu’à 90 cm. À certaines périodes de l’année, J’aime particulièrement pêcher au méné mort c’est la technique qui me procure les plus belles prises.

  Le doré :

Je ne suis pas un pêcheur de doré. Pourtant, tous les ans, sans le pêcher, je prends de beaux dorés en pêchant le brochet. Il faudra que je m’y mette un jour !

  L’achigan :

Qu’il soit à grande ou à petite bouche, les herbiers, roselières, nénuphars qui bordent les chenaux abritent des beaux achigans. J’aime les taquiner à la mouche ou avec des poppers les belles journées d’été ou d’automne.

 Autres espèces :

Il y a de nombreuses autres espèces qui fréquentent le lieu comme la perchaude, les crapets, les mariganes, le lépisostée osseux et de multiples variétés de poissons-fourrage.

En pêchant, il n’est pas rare de voir passer un castor, une loutre, un héron ou même des fois un aigle pêcheur. Si vous êtes discret, vous verrez certainement un chevreuil venir se baigner...

La rivière des Outaouais est navigable en amont et en aval de chez moi sur de longues distances. Elle est tellement vaste et offre des paysages tellement diversifiés que je peux y pêcher tous les jours dans des lieux différents.

Dans les lacs, il y a de nombreux salmonidés Mais je suis avant tout un pêcheur de brochet....

 En aval de chez moi

  • - La rivière est navigable jusqu’à Bryson.
  • Il y a un quai public à Bryson et à Campbell’s Bay soit sur au moins une quinzaine de kilomètres.
  • En descendant vers Campbell’s Bay l’Outaouais se resserre et coule entre des falaises magnifiques. La rivière est profonde et il y a plusieurs endroits où l’eau coure sur des barres rocheuses suivies de grands fonds. En surface on voit les remous et les veines de courant et ces endroits sont des postes de pêche idéaux pour certaines espèces de pêche sportive. De vastes baies herbeuses, des îles et îlots, des petits ruisseaux forment autant de postes intéressants pour la pêche des achigans, brochets, barbues et autres poissons sportifs. Il faut être prudent, car certaines bordures excellentes pour la pêche sont parsemées de billots et de souches et peuvent endommager gravement un pied moteur.

 En amont de chez moi

-* En remontant vers Fort-Coulonge, il y a de vastes zones de rivières bordées de marais, des bras morts et une rivière qui sont autant de zones de pêche à prospecter.

  • En arrivant à la tête de l’île du grand Calumet il y a le chenal qui descend vers les Rapides du Rocher Fendu. Je vous déconseille de vous y aventurer, car il y a des chutes d’eau et des rapides importants.
  • En remontant vers Fort-Coulonge, on arrive dans des zones d’île avec de nombreux chenaux et de vastes baies poissonneuses.
  • L’embouchure de la rivière Coulonge est marquée par une très grande et belle plage.
  • Après cette zone d’île, vous allez arriver dans un vaste plan d’eau, le lac Coulonge où on peut taquiner le mythique Maskinongé.
  • Au début du lac Coulonge, on arrive aux Îles Finlay et leurs grandes baies envahies de végétation aquatique.
  • Ensuite, on peut continuer votre route vers Waltham puis Chapeau.

 Les rivières et lacs

En dehors de la rivière des Outaouais, il existe tout un réseau de lacs et rivières avec des paysages magnifiques et de bonnes populations de brochets, achigans, dorés, truites, touladis. Il y a quantités de « petits coins secrets » splendides où j’aime aller pêcher. Dans un rayon de 80 km, il y a une multitude de lacs, rivières sauvages où j’aime camper, me baigner... souvent j’y vais pour pêcher et émerveillé par les beautés de la nature, j’explore en kayak, je me promène et j’oublie la pêche !
La rivière Coulonge, la rivière Noire sont proches et offrent en plus de la qualité de leurs eaux et de leurs paysages de super coins de pêche.


Forum
Répondre à cet article

Au fil des saisons

Évènements à venir

Actualités

0 | 4 | 8

La couleuvre d’eau - Nerodia sipedon sipedon

La couleuvre d’eau peut atteindre des longueurs de 1,1 en moyenne au Québec (...)

Fête Amérindienne du Pontiac

Activités traditionnelles et spirituelles

Vendredi 4 août 1977 (...)

Aurores boréales dansantes

Je reçois les alertes des sites de météo spatiale concernant les apparitions (...)

Le Porc-épic d’Amérique (Erethizon dorsata)

C’est le printemps, les rivières sont en crue partout, car il a beaucoup plu. (...)



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2017 © Nature Québec - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22
Hébergeur : Voillemont Christian