Bandeau
Nature Québec
Le blogue nature de Christian Voillemont

Au menu du blogue nature de Christian Voillemont : la nature du Québec au fil des saisons, aventures en Guyane, balades au Nunavik, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

logo article ou rubrique
Aurores boréales dansantes
Féérie nocturne
Article mis en ligne le 28 mai 2017
dernière modification le 29 mai 2017

par Christian

Je reçois les alertes des sites de météo spatiale concernant les apparitions possibles d’aurores boréales. Le 26 je trouve cet avis dans ma boite e courriel : TEMPÊTE GEOMAGNÉTIQUE DE CLASSE G2 : Une tempête géomagnétique de classe G2, modérément forte, est en cours les 27 et 28 mai. Je regarde les sites spécialisés et je vois sur leur carte de grosses zones en rouge, le rouge indiquant une activité maximale. En réalité, c’est une G3 !

Le soleil a un cycle de vie de 11 ans. Une tempête G3 n’arrive qu’environ 200 fois par cycle. Le niveau G4 est deux fois plus rare, tandis que G5 n’arrive que 4 fois pendant ces 11 années. Au total, les tempêtes G1 à G5 ne se produisent que 1 500 jours environ sur une période de plus de 4 000 jours, le reste du temps l’activité est des plus calmes (G0). Celle-là était exceptionnelle.

Vers minuit, je sors et aussitôt je vois le ciel illuminé !
J’ai vu les plus incroyables aurores boréales de ma vie et au-dessus de chez moi !

Ordinairement, les aurores sont, chez moi faibles et au nord. On voit quelques lueurs, quelques colonnes de lumière blafarde qui montent au plus de 45 degrés dans le ciel.

Là, je les avais au-dessus de ma tête, au-dessus de maison. Le ciel était noir très étoilé et j’avais des sortes de nuages de lumière qui se déplaçaient à des vitesses folles en changeant de forme, en disparaissant et réapparaissant sans cesse par dizaine. C’était incroyable, magique.

Cela c’est calmé, je suis monté sur la colline. Les ânes étaient au sommet et leurs silhouettes se découpaient éclairée par les aurores boréales.

Je suis resté une heure trente à les observer, une heure trente de pur bonheur.

J’ai vu des centaines de photos faites de partout au Québec. Au dire des chasseurs d’aurores boréales, c’était la plus belle depuis plus de 10 ans !


Actualités

0 | 4 | 8

Chasse-moustique naturel, les têtards !

Il y a une dizaine d’années, nous avons approfondi un petit marais qui (...)

Mai 2019, inondations, marmottes, froid, arrivée des oiseaux migrateurs

En mai les premières fleurs arrivent, Érythrone d’Amérique, trilles, jonquilles, (...)

Avril 2019, dindons, grues, cerf de Virginie ...

Ce mois d’avril 2019 sera dans les annales.

L’hiver ne finissait pas !

Sans (...)

Les innondations de 2019

Avec plusieurs semaines de retard, les beaux jours sont enfin là !

La (...)