Jeux de moules

Les moules essaient de nous parler, de nous écrire ! La preuve en photo

Article mis en ligne le 28 septembre 2015
dernière modification le 19 décembre 2015

par Christian

Le Canada est un des pays où on retrouve le plus de moules d’eaux douces, on y dénombre 55 espèces. Pour vous donner une idée, il y a seulement 12 espèces dans toute l’Europe.

La rivière des Outaouais en compte à elle seule 17 espèces !
Les moules d’eau douce indigènes, ou mulettes, vivent très longtemps. Elles atteignent souvent 50 ans et certaines espèces vivent même jusqu’à 100 ans !

La moule est un organisme filtreur qui se nourrit d’algues, bactéries et détritus. Une moule peut filtrer plus de 50 litres par jour !

Par leur grand nombre elles purifient l’eau des lacs et des cours d’eau. Elles se nourrissent entre autre d’E.coli mortelles pour l’homme et assurent ainsi notre bonne santé. Avec leur pied unique, elles se promènent et déplacent les sédiments et les oxygènent.

Les larves des moules se fixent aux branchies d’un poisson hôte et sont transportées ainsi sur de longues distances avant de se lancer tomber dans le substrat.

Elles sont aussi une importante source de nourriture pour de nombreux animaux comme on peut le constater par les tas de coquilles vide le long des berges.

Il est amusant de regarder les déplacements des moules sur le sable des plages. On peut y voir des traces en forme de dessin, de chiffres, de lettres, de point d’interrogation...

Les moules veulent elles nous parler ?