accessibilité
Bandeau
Nature Québec
Le blogue nature de Christian Voillemont

Au menu du blogue nature de Christian Voillemont : la nature du Québec au fil des saisons, aventures en Guyane, balades au Nunavik, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

Lyrides, pluie d’étoiles filantes
Article mis en ligne le 15 février 2020

par Christian

L’incroyable pluie de météores Lyrides sera à son apogée du 21 au 22 avril. Regardez en direction de la constellation de Lyra.

Les Lyrides désignent un important essaim d’étoiles filantes qui débute vers le 16 avril et finit vers le 26 avril de chaque année.

Le radiant de cet essaim se situe dans la constellation de la Lyre. Ce radiant se décale progressivement vers la constellation d’Hercule. La source de cet essaim est la comète périodique C/1861 G1 (Thatcher). Les Lyrides sont observées depuis plus de 2600 ans.

On compte généralement entre 5 et 20 météores par heure, en moyenne mais certaines années, le taux horaire peut parfois être 10 fois supérieur.

Même si le pic d’activité est dans la nuit du 21 au 22 avril, il faut aussi surveiller les nuits précédentes et suivantes qui peuvent offrir de belles surprises.

Certains de ces météores peuvent être plus brillants et peuvent projeter une ombre durant quelques instants et laisser derrière eux un rémanent de trainée durant plusieurs minutes.


Actualités

0 | 4 | 8

Kayak pliant monoplace T65

Cet été, je reçois un courriel. Une personne qui a consulté mon site doit (...)

Meilleurs voeux de bonheur pour 2020

Meilleurs Voeux Nouvel An, nouvel élan !

Voici mes résolution pour 2020 : (...)

Les Quadrantides, pluie d’étoiles filantes

Ce sont les premières pluies étoiles filantes de l’année. Elles apparaissent (...)

Première tempête de neige de l’hiver

Le 14 décembre, il fait doux, il pleut. Un déluge !

La soirée arrive, il (...)