Bandeau
Nature Québec
Les splendeurs de la nature sauvage

Au menu du blogue, la nature du Québec au fil des saisons, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

Pêche en Kayak sur l’Outaouais

Le Kayak est l’embarcation idéale pour aller pêcher au lancer léger, à la mouche dans les vastes zones marécageuses et dans les baies de la rivière des Outaouais.

Article mis en ligne le 9 janvier 2016

par Christian
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Toutes les photos qui illustrent le dossier ont été prise dans un rayon de 350 m de chez moi.

Léger, facile à transporter, le kayak a bien des avantages pour séduire le pêcheur sportif. Vous trouverez dans cet article, des photos et des vidéos de sorties de pêche faites avec deux types de kayaks différents. Les deux modèles que nous utilisons sont sur les photos ci-dessous : un kayak traditionnel, le vert, un kayak autovideur, le jaune. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Le kayak est maniable, réactif et au moindre mouvement brusque, le mal de mer est au rendez-vous... Rapide, il permet d’aller de zones de pêches en zone de pêche avec une grande discrétion.

Nos deux modèles de Kayak, en jaune l’autovideur, en vert le Kayak traditionnel.

 Le kayak de pêche :

On rentre à l’intérieure et une partie du corps est protégée des intempéries. On peut le fermer totalement grâce à une jupe.
Prévu pour la pêche, il possède plusieurs porte-cannes (2 derrière l’hiloire, un devant l’hiloire et possède un rangement pour y mettre le matériel et une ancre.

Rentrer dedans et en sortir est moins facile qu’avec un modèle autovideur, mais le confort y est plus grand. Il permet de porter plus de poids, il est plus long et je le trouve parfait pour la pêche.

Avec sa couleur kaki, il se fond dans le paysage. Nous avons approché des canards branchus, castors, tortues, martins-pêcheurs, chevreuil...

Un support de canne orientable sur le devant de l’hiloire permet de poser le lancer et de pêcher a la traîne facilement.

 Le kayak autovideur :

C’est le préféré de Momo. Plus léger, plus maniable, moins long, on s’assoit dessus et non dedans comme dans un kayak traditionnel. Des orifices dans la double coque permettent aux éclaboussures d’eau de s’évacuer d’où l’appellation « autovideur ». Avec ce type d’embarcation, il est plus facile d’embarquer et de débarquer, on peut en action de pêche s’asseoir dessus, jambes pendantes dans l’eau. Par contre, il n’a pas de rangements, pas de porte canne...

Une petite vidéo du kayak en action de pêche :

 Sortie de pêche au brochet :

Nous utilisons les kayaks de pêche dans des zones de marais où un bateau de pêche ordinaire ne peut se rendre sans casse. Grâce au kayak, nous pouvons pêcher au cœur des herbiers, dans des zones autrement inaccessibles et ce, sans impact négatif sur cette magnifique végétation aquatique. Le kayak se faufile en silence dans très peu d’eau sans perturber les écosystèmes, ce qui a mes yeux est primordial.

Imaginez un moteur thermique ou électrique au milieu de ces plantes et fleurs merveilleuses. Il coupe, il hache, il détruit, transformant ce havre de paix et de beauté en désert halieutique. Avec mon kayak, je me faufile plus facilement qu’en canoë et je peux atteindre des zones autrement inaccessibles.

Il est facile de chercher le poisson, achigans, brochets, au cœur des herbiers et de les approcher sans bruits.

J’ai découvert grâce au kayak des endroits de pêche qui m’étaient inconnus car inaccessible.

Amateur de nature et de chasse photo, souvent, je délaisse la pêche pour observer la faune et la flore et faire de la photo.

 Une petite anecdote :

Lors de ma première sortie en kayak de pêche, je méditais en pensant qu’assis aussi bas sur l’eau et dans une embarcation si petite, un beau poisson au bout de la ligne devrait être sportif à retirer... Je fus tiré de mes pensées par une attaque de brochet assez violente.

Je ferre et je me bats avec un brochet de 75 cm, il faisait la largeur du bateau. Assis sur l’eau, les sensations de combat sont excellente, On fait corps avec le bateau, le lancer, le poisson et je maîtrise bien vite le brochet et le ramène vers moi.

En pleine bagarre, je fais quelques photos. Je l’approche du bateau pour le photographier gueule hors de l’eau et au moment ou je déclenche, il saute hors de l’eau et me tombe sur les genoux !!!!

Je suis arrosé, l’appareil photo aussi et je fais gaffe à ne pas me prendre l’hameçon dans une cuisse. Il ressaute, cette fois-ci dans l’eau.
Rebagare et je peux enfin l’amener prés de moi.

Il n’est pas blessé. Je le décroche délicatement et je lui rends sa liberté.

J’étais mort de rire, EXTRA !
C’est le brochet des photos ci-dessous.

Pendant ce temps, un peu plus loin, Momo était en arrêt. Elle a vu une biche qui broutait des feuillages. Elle s’est approchée et l’a regardé un bon 5 min...

Quelle sortie !

 Diaporama


Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • pechekayak002.jpg
  • 211.1 ko / JPEG
  • pechekayak011.jpg
  • 119.9 ko / JPEG
  • pechekayak012.jpg
  • 100.1 ko / JPEG
  • pechekayak013.jpg
  • 97.7 ko / JPEG
  • pechekayak017.jpg
  • 101.3 ko / JPEG
  • pechekayakoutaouais003.jpg
  • 180 ko / JPEG
  • pechekayakoutaouais022-2.jpg
  • 294.3 ko / JPEG
  • pechekayakoutaouais032-2.jpg
  • 173.2 ko / JPEG
  • pechekayak003.jpg
  • 205.4 ko / JPEG
  • pechekayak015.jpg
  • 104.9 ko / JPEG
  • pechekayak018.jpg
  • 94.8 ko / JPEG
  • pechekayak021_001.jpg
  • 85.7 ko / JPEG
Forum
Répondre à cet article
Pêche en Kayak sur l’Outaouais
veronique Lavoie - le 27 mars 2016

Bonjour ! Très bel article et photo qui nous donnent envie d’y aller. Moi et mon conjoint venons tout juste de nous acheter des kayaks et cette rivière semble parfaite pour la pêche et la détente. Pouvez vous me donner un peu d’informations par rapport au site exact où vous étiez, le point d’embarcation, le courant de l’eau (fort-faible ?), etc car la rivière est très longue !! On pensait aussi faire du camping en espérant qu’il y avait un camping près de là. Merci !!

Pêche en Kayak sur l’Outaouais
Christian - le 27 mars 2016

Bonjour,
La rivière des Outaouais est un vrai joyau pour les amateurs de kayak. Il y a de longs biefs avec peu de courant ou de rapides, une faune, flore riche et de beaux endroits pour camper. Il n’y a pas de rapides dans les endroits que je fréquente.

Je fréquente essentiellement deux parties, entre Campbell Bay et chapeau (au-dessus il y a des rapides) et Fort-William à rapides des Joachim (le plus beau parcours avec beaucoup de plages).

Je suis privilégié, la rivière passe devant chez moi...

Je trouve toujours des endroits beaux et sauvages pour camper surtout au-dessus de Fort-William.

Au-dessus de rapides des Joachim, il y a une zone plus sauvage et tres jolie aussi.

Pêche en Kayak sur l’Outaouais
Christian - le 27 mars 2016

J’oubliais de préciser, je ne fais que du camping sauvage, je change d’emplacement tous les jours au fil de mes découvertes.

Au fil des saisons

Évènements à venir

Actualités

0 | 4 | 8

Fête Amérindienne du Pontiac

Activités traditionnelles et spirituelles

Vendredi 4 août 1977 (...)

Aurores boréales dansantes

Je reçois les alertes des sites de météo spatiale concernant les apparitions (...)

Le Porc-épic d’Amérique (Erethizon dorsata)

C’est le printemps, les rivières sont en crue partout, car il a beaucoup plu. (...)

Excursion aux champignons

Les 12 et 13 mai prochains aura lieu l’événement 24 heures de science. Plus de (...)



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2017 © Nature Québec - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15
Hébergeur : Voillemont Christian